jeudi 22 novembre 2012

Bricolage (encore !!!)

Midica, comme tous les magasins de bricolage du centre ville, est devenu un magasin de décoration.

Il reste juste au rez-de-chaussée un petit coin avec des vendeurs revêches qu'on n'ose pas déranger.

Mais bon, j'ai réussi mon coup, il faut dire que je m'y étais rendue déguisée en artisan(*) et j'avais préparé ma question :

- Je ne trouve pas dans vos rayons une pâte à joints à prise lente, qui résiste à l'eau et à une légère pression, je suis obligée d'aller chez Malrieu ?

Malrieu c'est un fournisseur de plombiers pros à côté de mon boulot, si j'avais dit Casto, il m'aurait toisée avec mépris.

Il m'a quand même toisée, mais sans mépris. Puis il est allé farfouiller dans l'arrière magasin, revenu avec un truc, me l'a tendu sans quitter son air craignos :

- c'est pour quoi au juste ?

(je lui explique : bla-bla-bla)

- c'est bon.

Pourquoi le produit était-il caché ?

Peut-être que c'est comme les bouchers qui cachent la joue de boeuf et les primeurs qui cachent les fleurs de courgette.

(*) un déguisement d'artisan c'est un pantalon tâché, des vieilles chaussures et un peu débraillé. Je le sais, j'ai déjà vu Jean-Mi après le boulot.



2 commentaires:

FTUL a dit…

C'est peut etre aussi un produit explosif ou corrosif interdit à la vente.

Rosana a dit…

AAArrgh, je n'y avais même pas pensé.