jeudi 28 janvier 2016

serpents et cloportes

Après le monstre sanguinaire et le chien enragé, le ventre mou aux bras en mousse aurait pu être un progrès.

S'il avait eu moins peur des serpents et des cloportes...  on l'aurait presque trouvé sympa.

vendredi 17 octobre 2014


A la base, notre chef comptable est givrée.
Quand elle trouve 3 centimes à son rapprochement bancaire, elle partage bureau après bureau sa jouissance infinie (puis pose 1h30 d’heure supp).
Malheureusement, la plupart de son temps est consacré à vomir vipères et crapauds (5 heures supp par semaine).
Hier matin, elle énumérait pour la millième fois les incompétences de sa jeune collègue  « elle est lente, nulle, étourdie et irresponsable » (sic). Vaguement nauséeuse et pour m’en débarrasser, j’ai marmonné : ce n’est pas toujours simple ici…
Je n’aurais pas du ; la deuxième salve a été plus violente et elle a conclu : « de toutes façons, je la connais parfaitement, elle est aussi idiote, irresponsable et lente que mon mari ».
Elle perd un kilo par mois depuis quelques années, les crapauds et vipères de son gosier doivent l’empêcher d’avaler.

mardi 27 mai 2014

Couleurs

Quand je suis entrée dans le wagon, le petit garçon noir m'a cédé sa place.

En face de moi, deux jeunes filles noires m'ont souri, complices. Il faut dire que je battais la mesure de la musique à mes écouteurs.

Un peu plus loin, un jeune homme d'origine nord africaine souriait aux anges.

Une petite blonde se recoiffait face à son reflet dans la vitre.

Il y a des chouettes moments dans le métro.

Il paraît que dimanche, un quart des votants de mon pays a voté effe-enne.

Peut être qu'on a truqué les urnes ?





mercredi 22 janvier 2014

Malgré moi


Cela faisait un petit moment que mon boss m'expliquait combien les uns et les autres étaient "c*ns", quand, histoire de passer à autre chose, j'ai dit :
 
- oh tu sais, on est tous le c*n de quelqu'un
 
Comme c'est un dégonflé il n'a rien dit, mais j'ai bien vu à sa tête qu'il n'avait pas tellement aimé.
 
En fait, je ne voulais pas sous-entendre quoi que ce soit.
 
Mais parfois, le monstrenmoi pense tout seul.
 
Et je n'arrive pas à le cacher, à le faire taire.
 
 
 

vendredi 17 janvier 2014

Lol

Depuis que Sergueï a eu son infarctus, la pharmacienne l'accueille avec un air gourmand tous les mois. C'est flippant de la voir s'accouder au comptoir, se lécher les babines et lui demander des nouvelles de sa santé, pendant que l'apprentie prépare les médicaments.
 
J'y suis allée cet après midi chercher du paracétamol ... beaucoup moins palpitant.
 
Elle est quand même remontée du fond du magasin, me souhaiter, d'un air pénétré :
 
- Bonne année madame Sergueï, et surtout bonne santééééééé, hein !
 
Moi j'avais oublié, l'infarctus de Sergueï, alors je lui réponds que oui-oui, je vais bien, je renouvelle juste mon stock de doliprane.
 
Elle a pris un ton menaçant : enfin quand même, vous avez pris un coup après ce qui est arrivé à votre mari.
(elle est folle, celle-là?)
- oh ben non, moi ça va, et Sergueï aussi,  il n'a jamais été aussi bien vous savez
 
- c'est vrai, il est sportif, on voit bien comme il est svelte et musclé ...
 
L'apprentie ouvrait de grands yeux ébahis, et moi j'ai pensé que notre vieille et grosse pharmacienne était tombée amoureuse de mon Sergueï.
 
LoL
 

lundi 23 décembre 2013

Dernières photos des patates



 Je pense que je vais les mettre à la poubelle, avant qu'elles se mettent à sentir mauvais.
Une patate qui pue, c'est pire qu'une crotte.

 Allez, un peu de douceur dans ce monde sauvage :


jeudi 19 décembre 2013

Les patates suite


Ca commence à aller vraiment mal pour une des patates.
 
Il faut dire qu'elle a pris un coup de marteau enragé sur la tête.

mercredi 18 décembre 2013

:-)

Mon directeur est amoureux.
 
Je le sais parce que quand Shéhérazade arrive au boulot,
(entre 10h30 et 11h30 : Shéhérazade est une paresseuse)
 
l'enclume dans la mâchoire de mon directeur se fissure et il arrive alors à faire un genre de sourire.
 
Comme il n'a pas trop l'habitude, au lieu d'avoir l'air heureux, il a l'air d'un gros bêta.
 
On l'appelle Ran-tan-plan.
 
 

samedi 14 décembre 2013

Les patates



Des nouvelles des méchantes patates :
 
. La petite pouffe se ratatine plus vite que les autres, elle est toute sèche et toute dure
. Le petit pourri perd régulièrement l'équilibre et se retrouve à lécher les fesses du gros
. Le gros pourri est étonnant ... malgré ses nombreuses blessures, il garde toute sa férocité. Un jour, ça l'étouffera.

vendredi 13 décembre 2013

Ca devient modesque ici, hein ?


Quand je marche dans la rue avec mes belles chaussures,
suivant l'humeur,
ça me fait rire,
ou ça me fait honte...

mardi 10 décembre 2013

J'use mes souliers

Ca fait un an que je vais presque tous les jours au boulot à pied.

Un petit bilan ?
          . des mollets, des cuisses et des fesses d'acier
          . des grincements de ménisque et d'articulations
          . trois paires de tennis, dont une en cuir zèbre-panthère-cœurs (sisisi, c'est possible, demain je mets une photo)
          . des progrès terribles en anglais (because Harry Potter dans le métro)
          . trois cents photos de l'écluse de sesquières (trois mille?)

dimanche 8 décembre 2013

Méchantes patates


Cela va faire 4 ans que j'ai perdu ZBB de vue.
 
J'avais oublié à quel point on peut être méchant.
 
En tout cas, je connais trois méchantes patates qui doivent avoir mal à la tête, au ventre, aux oreilles, aux fesses ...
 

Le retour



Je reviens !

mercredi 12 juin 2013

W.T.F. ? ? ? ? ? ? ?

Ce soir, dans ma boîte mail  :
 
"Coucou Rosana, j'aimerais beaucoup redialoguer avec vous. A bientôt, au 06 etc. Bises."
 
Il s'agit du patron d'une boîte que j'ai quittée en 1989.
 
A partir du jour où j'ai posé ma démission, il m'a harcelée pendant deux mois pour me faire changer d'avis .
 
Et là, il m'envoie ce mail.
 
Je ne connais personne à qui ce genre de choses arrive.

Ou du moins personne qui me le raconte.
 
Lui et Zbb, ça fait beaucoup, non ?

("bises" non mais je rêve !!!)

lundi 10 juin 2013

Auto-satisfaction

C'était en l'an 2000 je crois bien.
 
Zbb avait agité devant mon nez la perspective d'une promotion et le Monstrenmoi lui avait ri au nez : "Pas question, quand on voit comment tu traites tes cadres, non merci".
 
En réalité, j'ai compris bien plus tard que le Monstrenmoi avait craint : "Tiens Rosana, on va fêter ça, je t'invite à dîner et tu pourras me témoigner ta reconnaissance".
(le Monstrenmoi comprend tout plus vite que moi)
 
Je l'ai payé, bien sûr, mais cela a donné mes zistoires préférées de ce blog, celles du tout début, en 2009.
 
Ce matin, j'ai reçu un courrier de mon directeur. Il m'annonce une évolution de poste à compter du 1er juillet prochain.
 
De quoi me payer deux places de ciné par mois, :-) ha-ha-ha, mais ça ne fait rien, je suis contente.
 
Et comme chuis trop forte, j'ai aussi obtenu une formation en anglais, je commence friday.
 
 

lundi 27 mai 2013

Surnom

Le surnom qui me venait à l'esprit, c'est : Ze Barjot Boss. Mais ZBB c'est déjà pris, alors comme j'apprends l'anglais, on va dire ZMB (ze mad boss).
 
En bleu : ZMB, en rose : moi.
 
- on n'embauchera pas Bidule, il est trop servile.
 
- tu entends quoi par servile ?
(Il faut tout faire préciser avec ZMB parce qu'il dit n'importe quoi. L'autre jour il a commencé une réunion générale du personnel par "je vais essayer d'être circoncis", et quand tout le monde s'est bidonné, il a dit "ben qu'est qu'il y a ?")
 
- quand je lui dis un truc, il le fait.
 
- euh, c'est plutôt pas mal, non ?
 
- non, ça me gonfle, et c'est moi qui commande, donc on ne l'embauche pas.
 
 
Dommage, parce que Bidule, il est plutôt chouette.
 

samedi 18 mai 2013

Le retour

Bien sûr, je savais qui était Mauras quand la radio a annoncé que le gouvernement projetait de le supprimer de la constitution.
 
J'ignorais par contre que, comme Vidal et Bescherelle, il avait donné son nom à un ouvrage de référence : le Vidal, le Bescherelle, le Mauras ...
 
. Ce qui m'a étonnée, ce n'est pas de l'ignorer, mais que France Infos n'explique pas ce qu'il y avait dans le Mauras, j'ai donc imaginé qu'on le supprimait parce qu'il était trop de droite pour un gouvernement de gauche.
 
. Ce qui m'a fait drôlement rigoler toute seule dans le métro, c'est quand j'ai lu sur le journal que le projet était de supprimer le mot race.
 
Il y a des matins où je m'aime bien.

mercredi 17 avril 2013

J.J. le psychopathe

La dernière fois que j'ai vu J.J. le psychopathe, c'était il y a 27 ans. Des yeux verts et une voix de serpent fou.

Il m'a menacée, ce qui m'a donné la trouille et réveillé le "monstrenmoi".

J'ai pris un air très-très méchant et courageux, prête à lui éclater la tête : "arrête ça tout de suite, ça ne marche pas avec moi" (euh... gla-gla).

Il a arrêté tout de suite "mais non, je rigole".

Je n'ai eu aucun doute, il ne rigolait pas. Et à mon grand soulagement, il n'a plus jamais tenté de rigoler avec moi.

Quand j'ai reçu le message de ma princesse : "Salut mam, tu connais un certain JJ qui habitait rue d'Obe ?".

Mon estomac s'est retourné et mon cerveau reptilien a mis une minute (montre en main) pour imaginer un plan de mise hors d'état de nuire.

Non mais je suis dingue.




vendredi 5 avril 2013

Joli mot

Un retour en douceur avec un joli mot : esperluette.
 
&
 
Et une photo du bureau que je partageais avec Ilhéou.
 
Et que je viens de quitter.
 
Snif.

samedi 23 mars 2013

Faut que ça change

Il ne se passe plus rien par ici.



mardi 27 novembre 2012

Bulletin météo

Chers amis, avant de vous donner des nouvelles de Sergueï, juste un mot.

Je n'ai pas l'habitude de donner des conseils, et encore moins de les suivre ; je vous dirai juste que j'ai décidé, euh enfin presque, d'aller chez le docteur pour faire un bilan. Et vous ?

Venons en à Sergueï. Il va bien, il se sent très bien, il a envie de rentrer à la maison, d'aller boire l'apéro mercredi, d'aller dîner chez des amis vendredi, et pourquoi pas d'aller au roller samedi matin. Il n'a pas encore parlé d'aller danser en boîte mais à mon avis, c'est une question d'heures.

Alors les médecins qui d'habitude font le maximum pour rassurer leurs patients, commencent à comprendre qu'il est dingue. C'est à dire qu'il ne sortira peut-être pas demain, ni même après-demain.

Ca ne veut pas dire qu'il ne va pas bien : les carotides et autres artères sont limpides, les vaisseaux oculaires aussi, pas de séquelles au niveau du coeur, pas de cholestérol, juste de l'athérosclérose.

Allez, on discutera bientôt de tout ça devant un bon petit verre.

Gros bisous à tous.

samedi 24 novembre 2012

Cette semaine à pied, j'ai vu :


. une grosse souris morte (un petit rat?)

. une laitue sortir de terre

. un monsieur saoûl pincer les fesses d'une jeune fille

. une jeune fille avec beaucoup d'aplomb hurler : "ça va pas la tête ? me touche plus ou je t'en mets une"

. un goëland avec le reflet du coucher de soleil sous les ailes, et ça lui donnait des airs de flamant rose

. mes 3 km raccourcir (les kilomètres, c'est comme les années : plus on les fréquente, moins ils durent longtemps)

. les chaussures les plus laides du monde à mes pieds


jeudi 22 novembre 2012

Bricolage (encore !!!)

Midica, comme tous les magasins de bricolage du centre ville, est devenu un magasin de décoration.

Il reste juste au rez-de-chaussée un petit coin avec des vendeurs revêches qu'on n'ose pas déranger.

Mais bon, j'ai réussi mon coup, il faut dire que je m'y étais rendue déguisée en artisan(*) et j'avais préparé ma question :

- Je ne trouve pas dans vos rayons une pâte à joints à prise lente, qui résiste à l'eau et à une légère pression, je suis obligée d'aller chez Malrieu ?

Malrieu c'est un fournisseur de plombiers pros à côté de mon boulot, si j'avais dit Casto, il m'aurait toisée avec mépris.

Il m'a quand même toisée, mais sans mépris. Puis il est allé farfouiller dans l'arrière magasin, revenu avec un truc, me l'a tendu sans quitter son air craignos :

- c'est pour quoi au juste ?

(je lui explique : bla-bla-bla)

- c'est bon.

Pourquoi le produit était-il caché ?

Peut-être que c'est comme les bouchers qui cachent la joue de boeuf et les primeurs qui cachent les fleurs de courgette.

(*) un déguisement d'artisan c'est un pantalon tâché, des vieilles chaussures et un peu débraillé. Je le sais, j'ai déjà vu Jean-Mi après le boulot.



mercredi 21 novembre 2012

Trajets

Ce matin, il y avait du brouillard. C'était joli quand même.



Des camions garés loin, paisibles comme des troupeaux d'éléphants :



Ya pas que des jolis paysages sur mon trajet, mais en y mettant du sien on peut voir des reflets roses dans les nuages :



mardi 20 novembre 2012

ventouse

Cher papa,

tu m'as demandé ce que j'appelais la ventouse de ma chasse d'eau alors voici une photo. (en vrai ça s'appelle une cloche, je crois)

C'est le truc qui se lève quand on tire la chasse pour laisser tomber l'eau dans la cuvette et qui retombe pour boucher le trou pour que le réservoir se remplisse.

Ce n'est pas évident à ajuster pour que ça tombe bien dans l'axe.

C'est beau, hein ?



jeudi 15 novembre 2012

Je suis arrivée ... puis repartie.

La grande pelouse de mon travail, givrée au lever du soleil.


Et là, je repars au soleil couchant, une jolie maison au bord du canal.

La poste au soleil couchant, c'est là que Sergueï travaillait la nuit, quand on s'est connus.