dimanche 29 avril 2012

21 ans



C'est ma princesse.

Sergueï l'appelle sa belette.

Bon anniversaire, Caroline.

jeudi 26 avril 2012

La facilité avec laquelle Sergueï reconnaît une voix à la radio en trois mots m'a toujours fascinée.

Même avec un gros effort de concentration, j'en ai toujours été incapable. Avant que l'affichage du numéro de téléphone existe, je détestais quand Sergueï me disait :
"Salut c'est moi." Ben oui, c'est qui, moi ? Il faut dire qu'au début de notre histoire, j'ai passé dix minutes une fois au téléphone avec un gars en croyant que c'était Sergueï. Il m'a trouvée bien familière.

J'ai mis du temps à réaliser que c'était à cause de mes zoreilles défectueuses.

Depuis que je suis équipée d'oreillettes, et au bout d'un an, petit à petit, j'arrive à associer une voix à un visage, un nom. C'est un vrai plaisir.

A part ça, j'ai gardé la faculté de lire sur les lèvres, et c'est parfois drôlement intéressant.

(j'aime écouter Michel Onfray à la radio).

mardi 24 avril 2012

Canadienne

Samedi, on a accueilli à la maison une nouvelle copine. Elle est petite, très très belle, et tient un peu de l'okapi, de la gazelle et même du tigre.

En plus, elle a une voix brillante et c'est de sa faute si je ne passe plus trop par ici, trop occupée à l'écouter et à jouer avec elle.

Elle aime toutes les chansons, mais pour lui faire plaisir, comme elle est canadienne, je lui fais jouer Neil Young et Ray Lamontagne.

Et je la vois sourire.

jeudi 19 avril 2012

Annie-Vert-Serre

La raison pour laquelle on se couche à 3 heures du matin a une énorme influence sur l'état dans lequel on se lève le lendemain pour aller travailler.

Suivant qu'on ait eu mal aux dents ou qu'on ait passé une super-soirée entre amis, ce n'est pas la même chose.

Ce matin, alors que j'avais dormi juste 3 heures et demie, je me suis réveillée en pleine forme.

mardi 17 avril 2012

Basse

Je crois que Sergueï tente de me transformer en bassiste.

Il faut que je travaille la posture :

. rentrer la langue
. laisser courir mes doigts à plat sur le manche l'air de rien (au lieu de les placer laborieusement en arrondi pour ne pas toucher les autres cordes)
. arrêter de me servir du pouce de la main droite, me servir de l'index, ou mieux, du majeur

Et la technique, je n'en parle même pas.

C'est pas gagné.

lundi 16 avril 2012

Silence

Ce soir Sergueï m'a dit que j'avais bien joué de la guitare : "C'était chouette, t'as bien géré les silences".

Je me demande si ce qu'il préfère, quand je joue, ce n'est pas le silence.

vendredi 13 avril 2012

Ma copine triste, la suite.

Après mon histoire d'hier, on pourrait croire que je ne suis pas très douée pour consoler mes copines.

C'est peut-être vrai, consoler ce n'est pas mon truc, mais par contre je suis très forte pour voir les côtés positifs de toute situation difficile. Alors devant l'air contrit de ma copine, j'ai sorti les rames et l'artillerie lourde pour la faire rigoler et ce matin j'ai reçu ce mail :

- Merci Rosana, avec toi, il n'y a pas moyen de rester triste bien longtemps.

Mission accomplie.

jeudi 12 avril 2012

Gaëlle 1

Gaëlle est une grande, douce et très belle trentenaire, dans le style Françoise Hardy.  Psychologue de formation, elle s’est reconvertie avec succès en vendeuse de voitures haut-de-gamme, puis re-reconvertie dernièrement en apprentie-infirmière.
Sergueï  ne la trouve pas terrible « elle manque de charme », ce qui en dit long sur son manque de goût en matière de filles et  qui est très vexant pour moi.
Le fait est que quand j’ai interrogé ma copine sur sa petite mine, ses yeux se sont remplis de larmes : « j’ai surpris mon mari au téléphone avec  Gaëlle, je crois qu’il me trompe ».
Je lui ai dit de ne pas être trop triste, que son mari avait bon goût.
Ca ne l’a pas trop fait rigoler.

mercredi 11 avril 2012

Hulk-en-moi

Vendredi dernier, j’ai fait une expérience. J’ai tenté le calme et infini mépris plutôt que le lâcher du Hulk-en-moi.
Au bout de trente secondes, trente mètres, Hulk m’a parlé :
« Tu es nouille ma pauvre Rosana, tu aurais dû me laisser faire, je lui aurais tout mis par terre dans sa boulangerie pourrie, lui aurais arraché les baguettes et serais parti sans payer,  lui aurais conseillé de changer de métier, tiens, chiffonnière ça lui irait bien, j’aurais demandé à parler au patron… yavait plein de trucs drôles à faire, et tu es partie toute piteuse… nouille »

« Mince, Hulk, moi je trouve plutôt classe d’être partie sans esclandre, et puis c’est quand même incompréhensible sa réaction, elle a un problème cette nana, en plus,  imagine qu’elle m’ait poursuivie avec un rouleau à pâtisserie, ou pire, un couteau … »
 
« Aaah je vois, tu t’es dégonflée, t’as eu la trouille, si c’est comme ça, je me casse et tu te débrouilleras toute seule la prochaine fois »
« Non-non, s’il te plaît, ne me quitte pas, j’y retourne ? mais j’aurais l’air de quoi, là maintenant, ce serait débile, et puis tiens, ça fait une expérience, non ?
 
 
« L’expérience de la loose oui, n’importe quoi, tu veux pas aussi tenter l’expérience de la jambe cassée pour voir ? »
 
 
En tout cas, la chouette expérience, c’est que chaque fois que je passe devant la boulangerie avec Sergueï, je prends un air craintif et je dis « méchante dame », et Sergueï me réconforte et je me sens une toute petite chose fragile qui suscite la compassion.
HA-ha-ha-ha-ha-ha !!!

mardi 10 avril 2012

Gâchis

Il faut croire que travailler tous les jours avec des personnes handicapées ne laisse pas indemne.
Notre équipe "Accompagnement" est composée de trois personnes :

. une éducatrice spécialisée qui n'éduque personne et dont la seule spécialité est d'organiser des fêtes de noël.

. une assistante sociale dont aucune personne handicapée ne veut être assistée tellement elle est méchante.

. une psychologue atteinte de troubles bi-polaires et qui va soigner des symptômes différents suivant sa marotte de la semaine : numérologie, massages, horoscope, relaxation ... ce qui rend les personnes encore plus dingues.

Et pour couronner le tout, les trois sont brouillées à mort et ne s'adressent pas la parole depuis des années. Elles s'appellent elles-mêmes "travailleurs sociaux".

Ca pourrait être drôle, presque.



vendredi 6 avril 2012

Rondeurs

J'ai eu de la peine pour une grosse jeune fille dans le métro ce matin.

Elle prenait toute la largeur de l'escalator et les gens pressés la bousculaient en claquant la langue très agacés : tsk-tsf ou en soufflant : pffffff...

Après, dans le wagon, elle avait les yeux baissés et se faisait encore bousculer par ceux qui montaient et descendaient.

Elle a accepté le siège que lui a proposé une gentille dame. Sans dire merci, sans lever les yeux.

Elle devait les avoir pleins de larmes.

mercredi 4 avril 2012

Instants volés

J'aime ces moments volés au planning trépidant de ma princesse.

Cette petite heure qu'elle m'accorde entre un cours à la fac et sa prise de service au Galuchat.

L'autre jour, elle était rayonnante et ma semaine va être pleine de tout ce que j'ai vu dans ses yeux :

... des projets, de la sérénité, du bonheur, de la confiance en soi et en l'avenir ...

mardi 3 avril 2012

Mars encore ...

Et voilà, j'ai reçu la facture de quelques années de glaces mars englouties sans discernement pendant trois ans : +3 kilos.

Ce n'est pas très gênant parce que ça capitonne un peu mes joues creuses et me donne plutôt bonne mine, mais trois trucs me chiffonnent quand même un peu :

1 - Sergueï va me dire que c'est bien fait pour moi (j'ignore pourquoi les mars l'agacent, et il fallait les manger en cachette pour éviter son regard réprobateur)

2 - Je me sens engoncée dans mes jeans et je n'ai pas trop envie de tous les racheter

3 - Dois-je entreprendre le premier régime de ma vie ?