mardi 27 novembre 2012

Bulletin météo

Chers amis, avant de vous donner des nouvelles de Sergueï, juste un mot.

Je n'ai pas l'habitude de donner des conseils, et encore moins de les suivre ; je vous dirai juste que j'ai décidé, euh enfin presque, d'aller chez le docteur pour faire un bilan. Et vous ?

Venons en à Sergueï. Il va bien, il se sent très bien, il a envie de rentrer à la maison, d'aller boire l'apéro mercredi, d'aller dîner chez des amis vendredi, et pourquoi pas d'aller au roller samedi matin. Il n'a pas encore parlé d'aller danser en boîte mais à mon avis, c'est une question d'heures.

Alors les médecins qui d'habitude font le maximum pour rassurer leurs patients, commencent à comprendre qu'il est dingue. C'est à dire qu'il ne sortira peut-être pas demain, ni même après-demain.

Ca ne veut pas dire qu'il ne va pas bien : les carotides et autres artères sont limpides, les vaisseaux oculaires aussi, pas de séquelles au niveau du coeur, pas de cholestérol, juste de l'athérosclérose.

Allez, on discutera bientôt de tout ça devant un bon petit verre.

Gros bisous à tous.

samedi 24 novembre 2012

Cette semaine à pied, j'ai vu :


. une grosse souris morte (un petit rat?)

. une laitue sortir de terre

. un monsieur saoûl pincer les fesses d'une jeune fille

. une jeune fille avec beaucoup d'aplomb hurler : "ça va pas la tête ? me touche plus ou je t'en mets une"

. un goëland avec le reflet du coucher de soleil sous les ailes, et ça lui donnait des airs de flamant rose

. mes 3 km raccourcir (les kilomètres, c'est comme les années : plus on les fréquente, moins ils durent longtemps)

. les chaussures les plus laides du monde à mes pieds


jeudi 22 novembre 2012

Bricolage (encore !!!)

Midica, comme tous les magasins de bricolage du centre ville, est devenu un magasin de décoration.

Il reste juste au rez-de-chaussée un petit coin avec des vendeurs revêches qu'on n'ose pas déranger.

Mais bon, j'ai réussi mon coup, il faut dire que je m'y étais rendue déguisée en artisan(*) et j'avais préparé ma question :

- Je ne trouve pas dans vos rayons une pâte à joints à prise lente, qui résiste à l'eau et à une légère pression, je suis obligée d'aller chez Malrieu ?

Malrieu c'est un fournisseur de plombiers pros à côté de mon boulot, si j'avais dit Casto, il m'aurait toisée avec mépris.

Il m'a quand même toisée, mais sans mépris. Puis il est allé farfouiller dans l'arrière magasin, revenu avec un truc, me l'a tendu sans quitter son air craignos :

- c'est pour quoi au juste ?

(je lui explique : bla-bla-bla)

- c'est bon.

Pourquoi le produit était-il caché ?

Peut-être que c'est comme les bouchers qui cachent la joue de boeuf et les primeurs qui cachent les fleurs de courgette.

(*) un déguisement d'artisan c'est un pantalon tâché, des vieilles chaussures et un peu débraillé. Je le sais, j'ai déjà vu Jean-Mi après le boulot.



mercredi 21 novembre 2012

Trajets

Ce matin, il y avait du brouillard. C'était joli quand même.



Des camions garés loin, paisibles comme des troupeaux d'éléphants :



Ya pas que des jolis paysages sur mon trajet, mais en y mettant du sien on peut voir des reflets roses dans les nuages :



mardi 20 novembre 2012

ventouse

Cher papa,

tu m'as demandé ce que j'appelais la ventouse de ma chasse d'eau alors voici une photo. (en vrai ça s'appelle une cloche, je crois)

C'est le truc qui se lève quand on tire la chasse pour laisser tomber l'eau dans la cuvette et qui retombe pour boucher le trou pour que le réservoir se remplisse.

Ce n'est pas évident à ajuster pour que ça tombe bien dans l'axe.

C'est beau, hein ?



jeudi 15 novembre 2012

Je suis arrivée ... puis repartie.

La grande pelouse de mon travail, givrée au lever du soleil.


Et là, je repars au soleil couchant, une jolie maison au bord du canal.

La poste au soleil couchant, c'est là que Sergueï travaillait la nuit, quand on s'est connus.



mercredi 14 novembre 2012

Bricolages

A force d'admirer l'intérieur de ma chasse d'eau, si bien réparée, j'ai pensé que c'était une bonne idée de changer aussi la ventouse. Elle était usée et se désagrégeait en faisant de vilaines traces noires dans la cuvette.

J'ai démonté le mécanisme, changé la ventouse, mais voilà, je n'arrive pas à la remonter, le système très vieux s'est déglingué et ça n'existe plus dans les magasins.

Nous avons donc une chasse d'eau avec un magnifique robinet flotteur mais sans ventouse.

Je passe mes journées à réfléchir à comment réparer, et je pense bien que j'ai trouvé un début de solution ... un truc avec des bouchons ou des gommes.

Promis, je ferai une photo.

Si ça marche.







mardi 13 novembre 2012

Presque arrivée


Le panneau juste avant de passer sous la rocade. 2 x 3 voies. Plus que 5 mn.


Le tunnel qui passe sous la rocade, mais j'ai fait la photo après l'avoir traversé. Tout le monde a la trouille dans ce tunnel. Je ne sais pas pourquoi : il n'y a jamais personne. (ma maman dirait : ben justement...)



Les embouteillages sur la rocade, gniark gniark.

lundi 12 novembre 2012

Doutes

Ma chasse d'eau marche très bien depuis que je l'ai réparée. Mais je n'en reviens toujours pas.
 
J'ai du mal à y croire.
 
Alors, je l'ai laissée ouverte, et je vais vérifier tous les quarts d'heure si c'est toujours OK.
 
Et puis quand je sors, je coupe l'eau.
 
Et puis je lui parle : "alors, tout va bien là dedans ?".
 
Ca va mal finir. On va devoir m'enfermer.
 
J'ai peur.

dimanche 11 novembre 2012

Grande fierté

Je n'en reviens pas.

Notre chasse d'eau est réparée.

Et c'est moi qui l'ai fait.

Dévisser, placer joints, choisir, acheter et placer le robinet flotteur, jointer au silicone, revisser...

Je suis une bricoleuse.


samedi 10 novembre 2012

Lever de soleil sur ma journée de boulot


C'est la partie la plus belle de mon trajet.
Presque arrivée.



L'automne sur le canal du midi.


Je me rapproche.
Plus que 8 mn.

vendredi 9 novembre 2012

Ma semaine à pied

Un arc en ciel rond (un rond de ciel?)

Une mercedes cramée (je bosse à côté d'un camp de gitans)

Deux mille camions (je bosse à côté du marché gare)

Un chien errant qui m'a accompagnée vingt minutes de trajet

Des gens qui parlent au téléphone (dont une fille qui disait qu'elle faisait tremper des lentilles dans du lait - beurk)

Trois levers de soleil

Trois couchers de soleil

Des embouteillages (de loin, hé-hé)

Un crapaud (ou une grosse grenouille)

Des gens pressés

Des semelles usées en biais

Des jeunes filles trop maquillées

Les Pyrénées

Des odeurs de café et de pain au chocolat



mardi 6 novembre 2012

Coucher de soleil boréal ?

Il y a des jours qui commencent plutôt bien mais qui se déroulent plutôt mal :

Le parfum de miss fétide est encore plus écoeurant que d'habitude, la scie à métaux tourne toute la journée, l'ordi plante quinze fois, l'imprimante meurt, les collègues sont moroses, le repas de la cantine est beurk ...

Et puis en partant, une lumière de soleil couchant orange vif, et après le premier virage, un arc en ciel rond, gros comme cinq lunes.

C'était quoi ce truc ?

mercredi 31 octobre 2012

Voiture au parking

Il y a 5 combinaisons "métro-bus-pieds" pour aller à mon travail sans voiture.

Chacune présente des avantages et des inconvénients suivant les conditions météo, trafic et pieds.

Comme j'ai du mal à me décider, ça me fait des petits déjeuners bien tracassés.

En tout cas, cette semaine, j'ai pu comparer la lumière du lever et du coucher du soleil.

vendredi 26 octobre 2012

Question

Je crois savoir que l'exercice développe les muscles.

Mais cela n'use-t-il pas les os ? les articulations ? les pieds ?

J'ai des doutes.


jeudi 25 octobre 2012

Dodo

Quand mon amie Sylla m'a écrit qu'elle avait passé une nuit de crocodile je me suis demandé : avait-elle beaucoup pleuré, grincé des dents ou s'était elle grattée les écailles ?

Et puis elle m'a expliqué :

Alors, une nuit de crocodile c'est une nuit 'entre deux eaux', jamais tout à fait endormie, jamais tout à fait réveillée, mais au final, quand le réveil sonne le matin, tu as l'impression de ne pas avoir dormi, même si grâce à quelques bribes de rêves, tu te dis que tu as dormi quand même un peu mais comme un crocodile, la gueule dans l'eau et les yeux à la surface.

Je te souhaite une bonne nuit de marmotte.

Sylla
 
Pour ma part, déjà que j'ai tendance à dormir comme un plomb, je dors comme un plomb plombé depuis que je laisse ma voiture au parking et que je marche près de 9km par jour.

mardi 23 octobre 2012

Voyage à Paris

Sergueï veut que je le rejoigne à Paris fin novembre. Il a préparé mon voyage et m'a envoyé ce mail :


Tu trouveras en pièce jointe ton mémo voyage.

Tu as un billet électronique. Cela veut dire que tu pourras d'abord t'enregistrer à une borne.

La machine te demandera ta carte bleue pour t'identifier, puis elle te demandera la 1ère lettre de ta destination,

Tu taperas "P"comme "Paris ", elle te demandera vers quel aéroport Orly ou Charles de Gaulle : choisir Orly

A ce moment elle t'indiquera le vol qui te correspond

Puis elle te proposera un siège que tu peux changer. Je te conseille de prendre une place côté "Aile".

La machine te demandera si tu souhaites mettre un bagage en soute. Je te conseille de mettre ton sac en soute, car tu n'as pas le droit d'avoir des produits liquides sur toi.

Suite à cela, une étiquette s'éditera pour ton bagage, puis ton ticket d'enregistrement.

Tu dois mettre l'étiquette sur ton bagage, puis aller à la dépose bagage pour mettre ton sac en soute.

A la dépose bagage, ils enregistreront et prendront ton bagage.

Tu pourras alors passer le contrôle et aller en salle d'embarquement...

Bises

Il doit croire (savoir) que je suis un peu simplette parce qu'il veut m'amener avant à l'aéroport pour une répétition. (c'est trop mignon)





lundi 22 octobre 2012

Etre ou ne pas être ?

J'aime mes zamis. Ils me font beaucoup rigoler.

PB (55 ans) : je ne suis pas encore adulte, la preuve : je ne sais pas écrire une lettre de condoléances et quand on me dit "il fait beau", je ne sais pas ce qu'il faut dire alors je réponds "oui", et c'est tout.

Moi (52 ans) : moi oui, je suis adulte et c'est chouette : je mange ce que je veux et je vais au lit quand j'ai envie.

Zani (47 ans) : moi non, la preuve : je n'ai jamais dit à ma mère que je fume.

Je vais faire une enquête auprès de mes autres zamis, et je viendrai raconter ici.

(papa, tu penses que je suis givrée mais tu vas trouver ça normal, vu mes fréquentations)

vendredi 19 octobre 2012

Journée pourrie --> soirée réussie



7h30 : je m'assomme à moitié sur un chambranle

7h40 : je récupère doucement

7h50 : les rafales de vent m'empêchent d'ouvrir le portail. Un voisin me donne un coup de main.

9h10 : j'ai mis 1h30 à parcourir 8 km. A 100 mètres du boulot, un bus bloque la route : un passager a fait un malaise cardiaque et on attend le Samu.

9h30 : j'arrive enfin au boulot.

Puis la journée se déroule, pourrie. En vrac : rugnon le matin, repas festif et digestion difficile, rafales de vent de 115 km/heure...

20h30 : je me gare devant le Bikini. Victoire :  j'ai réussi à éviter les branches et troncs d'arbres sur le trajet.

21h : Tindersticks. C'est beau. Des étoiles plein les oreilles.


jeudi 18 octobre 2012

J'ai laissé traîner mes oreilles :


"Mais qu'il est maigre, on dirait un rescapé d'Austerlitz."

"Bouduuuuu, comment ma banquière elle va trop pas dormir cette nuit, elle va s'arracher les cheveux quand elle va voir mon découvert"

Alors je voudrais rassurer la jeune fille qui vient de dépenser son salaire chez Zara, sa banquière va très bien dormir. C'est plutôt elle qui va avoir des frais bancaires qui risquent de la rendre insomniaque.


mercredi 17 octobre 2012

Une histoire de doigts

Même si je suis une piètre guitariste, quand Rachid m'a montré sa main gauche amputée de l'annulaire (penser à enlever ses bagues avant de sauter des murets), j'ai eu très mal à mon Fa majeur.

Comme s'il lisait dans mes pensées, il m'a dit d'un air triste :
- Je venais de m'acheter une guitare

Je lui ai parlé de Django Reinhardt et il a eu l'air réconforté.

N'empêche, mon Fa majeur et mon Si 7ème en sont encore tout retournés.


mardi 16 octobre 2012

Rugnon générale du personnel

Vendredi, tout le personnel était convoqué à une rugnon générale. Le directeur avait précisé qu'il ne tolérerait aucune absence.

L'ambiance était tendue et quelqu'un a eu la bonne idée de déplorer l'absence du directeur technique et commercial et d'une chef de service.

Le directeur a hurlé qu'ils avaient des choses à faire et qu'heureusement qu'il y en avait qui bossaient au lieu d'être là, comme des feignants, le cul sur une chaise.

On a bien rigolé.

(En fait, non, pas trop, ça a même failli très mal finir, à cause de grands déploiements de testostérone.)

lundi 15 octobre 2012

Fièvre du samedi matin

Samedi matin, comme je me sentais un peu vaseuse, j'ai pris ma température et j'ai eu peur : 38,5° ! C'est quoi ? La grippe ?

Samedi soir, je me sentais mieux mais j'ai eu encore plus peur : mon thermomètre indiquait : 34,5° !

J'ai demandé à Sergueï de vérifier si j'étais toujours vivante.

Il a trouvé que oui.

OUF.

jeudi 11 octobre 2012

Main gauche



Bon, les photos sont plutôt floues mais je trouve qu'on peut apprécier mes progrès en écriture de la main gauche.

L'écriture en bleu, c'est pendant ma rugnon de ce matin et la grise c'est la rugnon d'hier.



mercredi 10 octobre 2012

Desperate DRH

La DRH réunit une petite cour tous les matins pour la diffusion de quelques épisodes de sa vie trépidante :

. Mes vacances en Corse
. Le concours raté et le permis de conduire de ma fille
. Le col du fémur de ma mère
. Mon mari a installé un système d'alarme dans une villa cossue
etc.

Depuis la rentrée, j'ai réussi à éviter le secteur. Ce matin, j'ai eu droit à une séance privée :

. Pourquoi c'est tellement bien de venir travailler le samedi pasque ya personne qui te dérange
. Pourquoi c'est tellement mieux d'arriver à 10h le matin pour éviter les embouteillages
. Pourquoi j'embrouille tout pour éviter que directeur y mette le nez et donc aussi le bordel
. Ma vie, mon oeuvre mes ânes, mes chiens, ma piscine ...

A raison de dix minutes par épisode, on imagine le rendement.



mardi 9 octobre 2012

Enfer et damnation

J'ai pris l'habitude des numéros de diva de mes collègues.

Offuscations et Larmozieu au programme chaque semaine.

Je ne me déplace même plus quand j'entends des éclats de voix mais guette le passage à l'acte : une empoignade ? une insulte ? un crime ?

mercredi 3 octobre 2012

Tentative de QI >250 (ça chauffe)

A mon avis, il existe des intermédiaires entre élaborer des protocoles avec le cerveau (sous la contrainte, il faut bien faire avec, des deniers publics) et accompagner des personnes handicapées avec les tripes. (beurk)

Sans même évoquer un truc que je n'ose pas nommer, physiquement situé pile à mi-chemin entre le cerveau et les tripes, on peut citer, en vrac :

le bon sens, l'écoute, la raison, la concertation, la bonne intelligence (rien à voir avec le cui), la bienveillance ...






mardi 2 octobre 2012

Zéro vitamine

Ma princesse a trouvé ma dernière histoire un peu triste alors je voudrais la rassurer : tout ce qui s'est annulé la semaine dernière se déroule cette semaine.

Sauf que je n'ai pas pris mes vitamines alors j'ai failli m'endormir pendant le colloque "Qualité" aujourd'hui.

Heureusement, la 3ème table ronde (pas plus ronde que la 1ère, la 2ème et la 4ème) a été interrompue par une manif. Une centaine de syndicalistes a pris possession de la salle et une grosse dame énervée a crié dans le micro que pendant qu'on écrivait des protocoles, elle faisait de la qualité avec ses tripes.

Personnellement j'ai trouvé ça dégoûtant, mais comme je n'avais pas de micro, ça n'a fait rigoler que mes voisins.

(la suite demain)

mercredi 26 septembre 2012

Vitamine C

En prévision de la semaine de folie qui s'annonçait, j'ai entrepris une cure de vitamines.

Lundi : cinéma. J'avais un ticket gratuit.
Mercredi : apéro, et concert de Dyonisos.
Jeudi : soirée bento avec Sylla

Et puis, lundi soir, rien d'appétissant au cinéma alors j'ai annulé ma sortie.

Mercredi, j'ai annulé l'apéro parce que ça faisait trop.
Et puis j'ai annulé le concert parce que je me suis trompée de jour, c'est la semaine prochaine.

Jeudi, j'ai annulé le bento parce que Sergueï rentre à vingt heures et que du coup ce n'était plus une soirée entre filles.

C'est la semaine de la loose.

mardi 25 septembre 2012

Du côté de chez Dostoïevsky...

Notre client Biduletruc a délocalisé le traitement des contrats dans un pays de l'Est.

Mon contact habituel est Marie Mikulenkova.

Cet après-midi, j'essaie de la contacter par mail mais une réponse automatique en anglais me dirige vers Katerina Koleckova.

Je tente de nouveau et le même message automatique m'invite à me rapprocher de Edita Kalmusova.

Têtue, j'essaie encore …toujours le même message me renvoie sur Sofia Cigankova.

J'aurais aimé continuer mon voyage au gré d'autres jolis noms : Nastassia Philippovna, Anna Karénine, peut-être même aurais-je pu trouver un Vladimir Vassiliévitch



(Tous les messages sont dans ma boîte mail, comme un trophée. Seuls les prénoms ont été intervertis. Je dis ça à cause de ma princesse qui va croire que j'invente)

jeudi 20 septembre 2012

Western suite

Les méchants ont fini par nous envoyer une ambassadrice de charme, le serpent Kaa (il faut croire que le far west, c'est aussi la jungle), alias la psychologue de la boîte, experte en manipulation en tout genre.

Ma collègue Ilhéou s'en est tirée par une pirouette, flegmatique comme Lucky Luke.

Et moi, en Calamity Jane, pan ! pan ! j'ai tiré dans le tas.



mercredi 19 septembre 2012

Amitiés

Il y a 20 ans, je voyais mon amie ViBi tous les jours (on travaillait ensemble) et puis les week-end, et maintenant, on se voit assez rarement pour qu'elle me dise quand on se retrouve :

- Ma Minute, tu ne changes pas ! (j'ai oublié d'où venait ce surnom)

Bien sûr, je n'en crois pas un mot, mais je lui réponds quand même :

- Toi non plus MaViBi.



mardi 11 septembre 2012

Western

J'ai toujours aimé les westerns. Les méchants sont punis à la fin. Petite, je trouvais les amis des méchants très bêtes, tellement il était évident qu'ils allaient se faire trahir et puis punir à la fin.

Dans le "chantier-western" de mon boulot depuis la rentrée, je suis flattée que ce soit les gentils qui tentent de faire alliance avec moi.

On peut me demander (gentiment) comment je reconnais les gentils.

D'abord, ils sont la plupart du temps du même avis que moi (ha-ha-ha), ou sinon, on peut discuter et on trouve toujours un terrain d'entente.

Mais surtout, surtout, je sais reconnaître les méchants.

D'abord, avant de me parler, ils s'approchent de moi avec un compliment : elles sont belles tes chaussures, t'es élégante, etc (beurk). Après, ils disent des horreurs sur tout le monde, y compris leurs alliés.

Et puis ils ont le regard torve et fuyant.

J'aimerais que comme dans les westerns de quand j'étais petite, (parce que maintenant les vrais méchants et les vrais gentils, c'est plus compliqué à reconnaître), ce soit les gentils qui gagnent.

mercredi 29 août 2012

Futilités

. Mon dentiste me fait payer les lapins que je lui ai posés il y a trente ans. Il me fait poireauter au minimum 30 minutes dans la salle d'attente.

. J'ai compris pourquoi je croise souvent des gens bizarres dans mon quartier (cf ma dame préhistorique). Un centre d'accueil médico-psychologique s'y est installé.

. C'est la crise. Le prix de l'expresso dans mon café préféré rue d'Aubuisson a augmenté de 20 centimes.

. J'avais oublié que j'étais une super-bricoleuse. Me suis fabriqué un sac à main avec une vieille robe et une ceinture (je n'ose pas mettre la photo).

mardi 28 août 2012

Backgammon

Depuis qu'il a cessé de jouer comme un fou sanguinaire, avec pour seul objectif de manger mes pions, Sergueï me gagne souvent.

J'avais la victoire modeste, les siennes sont perfides, il mange mes pions en donnant des grands coups qui font "clonk" sur la table, et puis surtout, il conclut :

- Je t'ai pulvérisée, là (variantes : atomisée, écrasée, tuée)
- Ca va ? Pas trop humiliée ?
- Tu sais pas lancer les dés, regarde comment je fais

Du coup, lors de mes rares victoires (il a une chance de damné), je m'y mets aussi.

Mais ça le rend cruel (déjà qu'il est brutal et agressif), et hier il m'a renvoyé :

- T'as peut-être gagné mais tu n'arrives pas à jouer Kiko Veneno à la guitare.

Alors maintenant, je joue toute seule dans mon coin.

Snif.

lundi 27 août 2012

Photo


Princesse : "Hé mam, j'ai pris cette photo en pensant à toi."

lundi 6 août 2012

samedi 4 août 2012

Revanche suédoise


Au lieu de refuser tout net de t'occuper de ce dossier pourri, fais la Suédoise.

Ce qui ne signifie pas se laisser pousser les cheveux (blonds) et les jambes.

Dans ton autre langue, faire le Suédois, c'est ne pas se sentir concerné.

Laisse donc ton directeur exposer ses idées embrouillées, et place de temps à autre un : "ouais… ouais…" d'un air distrait.

C'est bon.

vendredi 3 août 2012

Rani

Recevoir des mails d'une princesse indienne.

Lire ses excuses pour les fautes ; elle a du mal avec le clavier "qwerty".

L'imaginer se baigner avec délice dans une eau douce et "sale" ne manque pas de sel.


L'aimer de prendre le temps de te faire sourire.

jeudi 2 août 2012

Des nouvelles d'Inde et d'Espagne


J'ai transféré à ma famille un mail que ma princesse ravie nous a envoyé d'Inde. Mon père m'a répondu ceci :

Nous avons reçu ton Email et nous sommes contents que tu sois contente que Caroline soit contente, comme tu verras on est vraiment contents.


Dis lui quelle ne soit pas étonnée de voir les corbeaux car ils sont là pour manger les cadavres pour qu'ils ne pourrissent pas dans les rues.


C'est une blague, mais qui pourrait être vraie. Merci de nous avoir donné des nouvelles de notre petite fille.

A bientôt. bisous

mercredi 1 août 2012

OUF

Cela fait une dizaine de réunions que j'ai adopté la BFRH attitude. J'étais un peu intriguée par le fait que personne ne l'ait remarqué.

Et puis, l'autre jour, une de mes collègues me lance : "dis-donc Rosana, on s'ennuie depuis que tu ne dis plus rien en réunion".

Me voilà soulagée.

On s'ennuie peut-être, mais je fais des progrès foudroyants en écriture de la main gauche.

lundi 30 juillet 2012

Eté indien

Suizémue par les messages indiens de ma princesse :

Hier soir :
- Ayéééé on vient d'atterrir. Bizou ! Allez, c'est que le début là ! Gros bisou !

et ce matin :
- On a réussi à arriver à notre hôtel à 4h. On a trouvé une autre chambre moins cher là, et on va se balader. Bisou !


samedi 28 juillet 2012

Vacances

Princesse part demain en vacances. Elle vient de m'envoyer ce mail :


Mes habits pour 3 semaines ! Tu le crois ? Hahaha

vendredi 27 juillet 2012

Question

Organiser des groupes de parole sur la sexualité pour des adultes handicapés mentaux.

Y évoquer leurs droits et leurs devoirs.

La parole libérée révèle trois affaires sordides, dont une aboutit en plainte pour viol.

Avoir des doutes.

Se demander si les juges dorment bien la nuit.

mardi 24 juillet 2012

Téléphone

J'ai voulu changer d'opérateur de téléphonie mobile
et garder le même numéro.

J'ai changé d'avis deux heures après et fait valoir mon droit de rétractation.

J'ai reçu un mail de mon nouvel opérateur.

J'ai reçu un sms de mon opérateur actuel.

J'ignore ce qui va se passer dans deux jours en ce qui concerne mon numéro de téléphone :
Deux numéros et deux opérateurs ?
Un seul numéro et un opérateur - mais lequel ?

Je crains de ne plus avoir de numéro ni d'opérateur.




lundi 23 juillet 2012

Défi

Chaque jour, la belle fille de la DRH me lance un nouveau défi.

Pourtant, j'avais encore réussi à arriver avec 20 minutes de retard à la réunion. Mais elle m'a battue avec ses 30 minutes. Là, je suis en mesure de fournir encore un effort, peut-être.

 
Mais elle a forcé mon admiration en gardant ses lunettes de soleil.
Je vais avoir du mal à être à la hauteur.

vendredi 20 juillet 2012

Préhistoire

Depuis ma rencontre avec le monsieur tout nu dans la rue, je croyais être arrivée au bout de mes surprises.

Mais hier, j'ai croisé une dame préhistorique :
Très, très grosse, nue sous sa grande tunique transparente, le front fuyant, prognate et les arcades sourcilières proéminentes ; elle marchait, royale et imposante, indifférente aux regards médusés des passants.

Une vraie déesse.

jeudi 19 juillet 2012

Etre vernie

Je ne suis pas une grande adepte des nouvelles expériences. Le truc le plus extrême que j'ai fait c'est un vol en parapente. Mais j'étais enceinte et les hormones avaient perturbé mon cerveau.

Aussi, quand j'ai découvert le cadeau de princesse pour mon anniversaire, j'ai ouvert de grands yeux : "C'est une drôle d'idée, ça, j'ai jamais fait". Il en faut plus pour déstabiliser ma princesse : "Ben justement, c'est l'occasion".

C'est avec un peu d'appréhension que je me suis rendue au rendez-vous. Une jeune fille m'a sorti plein de couleurs, j'ai choisi la plus vive, à y être. En vrai, dans le flacon, ça faisait moins fluo.

La dernière fois que je me suis vernie les ongles, c'était ceux des pieds, et le temps que ça a duré, j'ai eu une bizarre impression. De temps en temps, je les agitais comme un chat à qui on aurait mis des chaussettes.

Mais là, je trouve mes mains très jolies et je me demande comment je vais faire quand ça va partir.




mercredi 18 juillet 2012

Mauvaise foi

Depuis que j'ai adopté la BFRHA (*) j'ai retrouvé le sourire au boulot.
(*) BFRHA = Belle Fille de la DRH Attitude.

Faudrait pas croire que c'est facile, c'est un travail de tous les instants.

Mes réussites totales ou partielles :

1 - Arriver en retard le matin
Lundi : 3 minutes de retard, Mardi : 7 minutes, Mercredi : 0.
Je ne suis pas très douée pour les retards. Je pars le matin un quart d'heure après mais il y a moins de circulation, ça ira mieux en septembre. Ou partir une demi-heure après.

2 - Arriver en retard aux réunions
20 minutes hier, une vraie réussite ! Le problème c'est que j'étais si fière que j'arborais un sourire triomphant quand je suis entrée dans la pièce, au lieu d'un air très occupé par ailleurs. Et on m'a accueillie : "Rosana, on a failli commencer sans toi". A travailler.

3 - Amener mon téléphone portable en réunion
C'est un truc soufflé par ma copine Ilhéou. J'ai envoyé et reçu un sms mais j'ai été très surprise quand il a sonné (il ne sonne jamais) et je l'ai vite arrêté au lieu de quitter la rugnon avec un air préoccupé. A travailler.

4 - Ne pas se sentir concernée
Pendant la rugnon, je regardais par la fenêtre. Et puis je me suis entraînée à écrire les notes de la main gauche. Ce qui est très efficace pour ne pas se sentir concernée, et en plus ça peut servir si un jour je me casse le bras droit.

5 - Refuser les dossiers pourris
Bien sûr, il ne s'agit pas de dire "j'ai trop de boulot" mais je prendre un air si obtus que personne ne peut penser que vous puissiez être à la hauteur. Ca marche très bien si au lieu d'écouter en quoi consiste le problème, on s'applique à écrire de la main gauche. "Rosana, tu en penses quoi ?"
"Euh, je sais pas".

Franchement, je m'épate.



lundi 16 juillet 2012

Ma princesse n'a peur de rien

Conduire un camion de déménagement, ça ne fait pas peur à ma princesse.

vendredi 13 juillet 2012

Droits et tribunaux

Tout ce que j'ai voulu savoir sans jamais oser le demander, ma princesse me l'a expliqué mercredi après-midi :




Elle est gentille.






jeudi 12 juillet 2012

Hé-hé

Face au silence assourdissant de mon directeur, voici le courrier que je lui ai remis ce matin :


Monsieur le Directeur,

je connais votre charge de travail importante mais votre silence après le courrier que je vous ai adressé il y a plus d'un mois m'interpelle : pas un mot, un signe ou un simple accusé de réception.

Je suis certaine que la valeur de mon travail et de mon engagement ne sont pas remis en question. Mais comment interpréter ce silence : une divergence de point de vue sur mon positionnement, de l'indifférence, de l'embarras ?

J'avais espéré la même qualité d'accueil que vous-même et vos collaborateurs m'avez témoignée lors de mon arrivée, voilà deux ans et demi.

En tout état de cause, et quelle qu'en soit la raison, j'espère que vous arriverez à trouver prochainement un moment pour m'informer, ainsi que je vous le demandais, des possibilités d'évolution dans votre établissement, ou, comme votre silence me le laisse présager, d'un positionnement plus modeste.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Directeur, mes meilleures salutations.

La suite au prochain épisode. (hé-hé)

mercredi 11 juillet 2012

Dépit ?

Quand j'ai quitté le service de zbb à grand fracas, ma boîte actuelle m'a accueillie à bras ouverts. On m'a confié les dossiers les plus intéressants. J'en ai longtemps éprouvé de la reconnaissance.

Et puis, en voyant évoluer mes collègues, j'ai compris pourquoi mon directeur m'a dit un jour que j'étais le meilleur rapport qualité/prix de la boîte.

Au bout de deux ans et demi, j'ai demandé à perdre ce statut. Certes, il me procure une grande liberté d'action et d'expression mais il est ma foi peu gratifiant au niveau du pouvoir d'achat.

Silence de mort.

A la place, la DRH a promu sa belle-fille, une folle-hystérique incompétente.

J'essaie de n'en concevoir aucune amertume mais pour l'instant je n'y arrive pas trop.

De toutes façons, je n'aurais pas aimé m'appeler Chef de Bureau.

Psst, ridicule.

(snif)

mardi 10 juillet 2012

Papa

Quand j'ai commencé mon blog, mon père m'a dit : "tu n'as vraiment rien d'autre à faire qu'écrire ces âneries". (en vrai il a dit "conneries" mais je suis bien élevée, je ne répète pas les gros mots).

Quand j'ai arrêté, il m'a dit : "tu n'écris plus rien, tu es devenue une feignasse".

Heureusement, entre les deux, il m'a dit qu'il avait bien rigolé.

dimanche 1 juillet 2012

Ampoules

La semaine dernière, j'ai passé tellement de temps en réunion que j'ai deux ampoules, une à chaque coude.

Je ne plaisante pas, c'est vrai.

lundi 25 juin 2012

La fin des haricots ?

Depuis que j'ai relu mes zistoires de juin 2009, je n'ai plus envie d'écrire ...

lundi 18 juin 2012

Perplexité

J'ignore ce qui s'est passé au boulot pendant ma semaine de vacances et je n'ose pas poser de questions à mes collègues, mais j'éprouve une certaine perplexité :

. mon directeur que j'ai quitté en plein burn-out avait aujourd'hui une mine splendide

. par contre, son adjointe a vieilli de dix ans et repris les dix kilos qu'elle avait perdus après quelques mois de dukan

. la réunion de cet après-midi a commencé à l'heure

Que se passe-t-il ?

jeudi 7 juin 2012

Burn out

En fin de matinée, je rentrais d'une réunion au Siège Social et mes collègues m'accueillent avec le sourire : "ouvre vite ta boîte mail, tu vas rigoler".

Le directeur convoquait 8 personnes, dont moi, à une réunion :
"... nous n'avons pas planifié la prochaine réunion du groupe de pilotage PE. Je vous propose une réunion le lundi 11 juin à 15 heures afin de prendre connaissance des dates de réunion des groupes de travail et du suivi des réunions..."

Une des convoquées répond : "cette réunion est déjà programmée le vendredi 15 juin, et de toutes façons, je ne peux pas le lundi 11, je suis en formation".

Et là, le directeur pète les plombs et répond, en majuscules :
"C'EST TROP TARD POUR MOI
IL EST IMPOSSIBLE DE PROGRAMMER UNE REUNION DANS CET ETABLISSEMENT
CELA M'ANGOISSE, JE NE SAIS PLUS CE QU'IL FAUT FAIRE
IL Y A URGENCE A METTRE EN PLACE UNE PLANIFICATION GENERALE QUE TOUT LE MONDE RESPECTE
JE N'EN PEUX PLUS ET CELA ME RETOMBE TOUJOURS SUR LA FIGURE

STOP STOP"

Je jure que c'est vrai, ma princesse peut en témoigner, j'ai imprimé le mail.

Il est dingue, hein ?

(en plus, lundi, je suis en vacances, donc sa réunion pour prendre connaissance des dates de réunion et du suivi des réunions, il peut se la faire tout seul !)

mercredi 6 juin 2012

Rue d'Aubuisson

Ma princesse déborde d'énergie. Elle s'apprête à déménager pour la troisième fois en trois ans.

Moi beaucoup moins, il faut que je m'achète des vitamines.

D'autant plus que la semaine du déménagement, Sergueï sera vraisemblablement à l'autre bout de la France et Sunil, l'amoureux de Caro également.

Ce qui est drôle, c'est qu'elle va habiter la rue où son père et moi nous sommes connus. Et aussi où j'ai connu une bonne partie des amis que je vois encore.

Chouette quartier, pas vrai Sylla ?




jeudi 31 mai 2012

Portraits



J'ai fait du tri dans mes papiers et j'ai retrouvé ces dessins.
Ma princesse était assise en face de moi.
Je dessinais mon reflet dans un miroir.
Elle-même me dessinait en train de me dessiner.

J'adore son dessin (devinez lequel).


mercredi 30 mai 2012

Il fait chaud...

Quand j'étais petite, ma mère disait que j'attirais les cinglés.

Je venais de quitter ma princesse et je partais pour l'apéro du mercredi quand une voix m'interpelle : "Bonjour, ... ohé, bonjour".

Je réponds machinalement bonjour et mon regard tombe sur un jeune homme tout nu. En plein Toulouse. Il ajoute, l'air amusé : "je peux vous accompagner un bout de chemin ?".

Mon premier réflexe a été de regarder autour de moi s'il y avait du monde. Il y en avait, ouf. Alors je lui ai répondu que je n'avais pas très envie de marcher à côté d'un monsieur tout nu et j'ai pressé le pas.

Quand même, je n'en reviens toujours pas.

(Pour ceux que ça intéresse, ça se passait à 18h45, en haut de l'avenue du cimetière ; le jeune homme était plutôt bien de sa personne, la trentaine, avec un air d'enfant de dieu illuminé de l'intérieur et un peu famélique.)



mardi 29 mai 2012

La la la ...

Quand ma chorale a décidé de faire un spectacle de fin d'année, j'ai timidement objecté que peut-être on ne serait pas là, qu'on avait des trucs à faire, et qu'en plus ...

La prof m'a coupée : "Bon, toi on s'en fiche mais Sergueï, c'est obligé qu'il soit là".
(en vrai, elle l'a dit plus gentiment, mais c'est bien ce que ça voulait dire)

Du coup, pour me venger, j'ai chanté le plus fort possible.

On a quand même été très applaudis. Et même on a eu un rappel.

L'année prochaine, j'amène des photos et un stylo pour signer des autographes.

mercredi 23 mai 2012

Glou-glou

Mon amie Zani m'a fait découvrir il y a quelques années une chose formidable : la Piña Colada.

On en a testé plusieurs et la meilleure, c'est celle du Glou-glou café.

La plupart du temps, c'est elle qui paie les tournées : "Rosana, il faut savoir accepter les cadeaux".
(Peut-être qu'elle se sent responsable de notre consommation - impossible de n'en boire qu'une.)

Alors je me laisse faire.

Le cadeau qu'elle m'a fait juste après, la dernière fois, m'a fait beaucoup rigoler :

"Tu sais, avec Pierre (c'est son mari), on trouve qu'on a très bien réussi les enfants de nos amis".

La prochaine tournée, c'est pour moi.

mardi 22 mai 2012

Je sors de chez le coiffeur.

Je ne ressemble plus à un playmobil.

Le premier qui dit que je ressemble à un pokemon je lui arrache la tête.

lundi 21 mai 2012

Il m'est tombé tellement de pluie dessus depuis jeudi dernier que je sens la pointe de mes cheveux et de mes pieds moisir petit à petit ...

mardi 15 mai 2012

La réaction de mon directeur à mon commentaire de fin de rapport m'a laissée perplexe.
(voir mon avant-dernière histoire, désolée, je ne sais pas faire les liens)

"Rosana a raison, je vais trop vite, il faut que je fasse un effort pour me mettre à votre niveau, développer ma pédagogie, rester à votre portée."

Soit :
  - il a pris au premier degré mon aveu de manque d'intelligence.
Soit :
  - il est encore plus marrant que moi.


Dans les deux cas, il y a de quoi être un peu vexée.

Quand même, je suis contente qu'il ne se soit pas mis en colère.

(je n'ose pas imaginer le savon de Zbb dans la même situation)

jeudi 10 mai 2012

L'ami américain

En quittant le Galuchat ce soir, le client américain de la crêperie m'interpelle : aoh, you know ? your daughter is a great person.

Comme je n'ai peur de rien, et malgré mon anglais très approximatif, j'ai répondu du tac au tac : Oh no, you're wrong, she's a little person, parce qu'elle est toute petite comme moi.

J'ai lu dans son regard un grand désarroi. Puis il m'a répondu : I love Caroline (c'est le seul mot qu'il sait prononcer en français, il ne dit pas Carolaïne, mais Caroline, c'est un bel effort).

Depuis qu'il lui a ramené un petit cadeau des Etats Unis pour son anniversaire, ma princesse le regarde de travers : "il est dingue ce mec, il se rappelle de mon anniversaire, ça fait flipper". Alors quand il m'a dit qu'il la "lovait", je me suis imaginée deux secondes m'asseoir à sa table pour lui expliquer que ce serait mieux de la "liker" que de la "lover".

Mais il a profité de mon hésitation pour ajouter que c'était une jeune fille fantastique (amazing?). J'ai répondu : I know, I did her, and I am proud of it.

Je voulais dire que j'étais bien placée pour le savoir parce que c'est moi qu'il l'avait fait et que j'en étais très fière.
 
Il a fallu que je répète trois fois et je ne suis pas sûre qu'il ait compris.
SOS, mes copines Sylla et Joan, j'aurais du dire comment ?

PS : Princesse, flippe pas, il n'a pas l'air méchant, c'est normal qu'il te trouve super chouette, et puis les américains ont l'habitude de s'exprimer plus facilement que nous (enfin, j'imagine).


mercredi 9 mai 2012

Cui-Cui

Ma méthode pour échapper aux diverses tentatives de manipulation de mes collègues psys ou éducs : accorder plus d'importance à ce qui se dit ou s'écrit qu'à ce qui (soi-disant) se pense ou se trame.

Impossible de m'amener sur le terrain de l'intrigue et du sous-entendu.

L'inconvénient, c'est que parfois, le directeur me reproche mon manque d'intelligence. Depuis bientôt vingt ans, cela me fait sourire. Et comme je m'en sors plutôt mieux que les autres, je continue.

Quelle mouche m'a piquée lundi ?

J'ai conclu un rapport qu'il m'avait demandé par ce commentaire :

"En ce qui concerne mon "manque d'intelligence" et ma "naïveté" que tu as évoqués ce matin, je t'avoue (naïvement?) qu'il m'arrive d'avoir des doutes à ce sujet. Cela dit, quand je vois ce que font de leurs certitudes les personnes très intelligentes, j'aime autant être bête."

Héhé, moi ça me fait rigoler.

Lui, pas trop.

mercredi 2 mai 2012

Cheveux

Mon dernier passage sous les ciseaux du coiffeur date du 17 avril. J'avais envie de changer.

Mais pas en plus moche.

J'ai tenu deux semaines avant de recouper quelques mèches. Comme j'ai un peu raté, Sergueï a recoupé pour égaliser. C'est fou le nombre de cheveux que j'ai sur la tête.

Maintenant je ressemble à un Playmobil.

dimanche 29 avril 2012

21 ans



C'est ma princesse.

Sergueï l'appelle sa belette.

Bon anniversaire, Caroline.

jeudi 26 avril 2012

La facilité avec laquelle Sergueï reconnaît une voix à la radio en trois mots m'a toujours fascinée.

Même avec un gros effort de concentration, j'en ai toujours été incapable. Avant que l'affichage du numéro de téléphone existe, je détestais quand Sergueï me disait :
"Salut c'est moi." Ben oui, c'est qui, moi ? Il faut dire qu'au début de notre histoire, j'ai passé dix minutes une fois au téléphone avec un gars en croyant que c'était Sergueï. Il m'a trouvée bien familière.

J'ai mis du temps à réaliser que c'était à cause de mes zoreilles défectueuses.

Depuis que je suis équipée d'oreillettes, et au bout d'un an, petit à petit, j'arrive à associer une voix à un visage, un nom. C'est un vrai plaisir.

A part ça, j'ai gardé la faculté de lire sur les lèvres, et c'est parfois drôlement intéressant.

(j'aime écouter Michel Onfray à la radio).

mardi 24 avril 2012

Canadienne

Samedi, on a accueilli à la maison une nouvelle copine. Elle est petite, très très belle, et tient un peu de l'okapi, de la gazelle et même du tigre.

En plus, elle a une voix brillante et c'est de sa faute si je ne passe plus trop par ici, trop occupée à l'écouter et à jouer avec elle.

Elle aime toutes les chansons, mais pour lui faire plaisir, comme elle est canadienne, je lui fais jouer Neil Young et Ray Lamontagne.

Et je la vois sourire.

jeudi 19 avril 2012

Annie-Vert-Serre

La raison pour laquelle on se couche à 3 heures du matin a une énorme influence sur l'état dans lequel on se lève le lendemain pour aller travailler.

Suivant qu'on ait eu mal aux dents ou qu'on ait passé une super-soirée entre amis, ce n'est pas la même chose.

Ce matin, alors que j'avais dormi juste 3 heures et demie, je me suis réveillée en pleine forme.

mardi 17 avril 2012

Basse

Je crois que Sergueï tente de me transformer en bassiste.

Il faut que je travaille la posture :

. rentrer la langue
. laisser courir mes doigts à plat sur le manche l'air de rien (au lieu de les placer laborieusement en arrondi pour ne pas toucher les autres cordes)
. arrêter de me servir du pouce de la main droite, me servir de l'index, ou mieux, du majeur

Et la technique, je n'en parle même pas.

C'est pas gagné.

lundi 16 avril 2012

Silence

Ce soir Sergueï m'a dit que j'avais bien joué de la guitare : "C'était chouette, t'as bien géré les silences".

Je me demande si ce qu'il préfère, quand je joue, ce n'est pas le silence.

vendredi 13 avril 2012

Ma copine triste, la suite.

Après mon histoire d'hier, on pourrait croire que je ne suis pas très douée pour consoler mes copines.

C'est peut-être vrai, consoler ce n'est pas mon truc, mais par contre je suis très forte pour voir les côtés positifs de toute situation difficile. Alors devant l'air contrit de ma copine, j'ai sorti les rames et l'artillerie lourde pour la faire rigoler et ce matin j'ai reçu ce mail :

- Merci Rosana, avec toi, il n'y a pas moyen de rester triste bien longtemps.

Mission accomplie.

jeudi 12 avril 2012

Gaëlle 1

Gaëlle est une grande, douce et très belle trentenaire, dans le style Françoise Hardy.  Psychologue de formation, elle s’est reconvertie avec succès en vendeuse de voitures haut-de-gamme, puis re-reconvertie dernièrement en apprentie-infirmière.
Sergueï  ne la trouve pas terrible « elle manque de charme », ce qui en dit long sur son manque de goût en matière de filles et  qui est très vexant pour moi.
Le fait est que quand j’ai interrogé ma copine sur sa petite mine, ses yeux se sont remplis de larmes : « j’ai surpris mon mari au téléphone avec  Gaëlle, je crois qu’il me trompe ».
Je lui ai dit de ne pas être trop triste, que son mari avait bon goût.
Ca ne l’a pas trop fait rigoler.

mercredi 11 avril 2012

Hulk-en-moi

Vendredi dernier, j’ai fait une expérience. J’ai tenté le calme et infini mépris plutôt que le lâcher du Hulk-en-moi.
Au bout de trente secondes, trente mètres, Hulk m’a parlé :
« Tu es nouille ma pauvre Rosana, tu aurais dû me laisser faire, je lui aurais tout mis par terre dans sa boulangerie pourrie, lui aurais arraché les baguettes et serais parti sans payer,  lui aurais conseillé de changer de métier, tiens, chiffonnière ça lui irait bien, j’aurais demandé à parler au patron… yavait plein de trucs drôles à faire, et tu es partie toute piteuse… nouille »

« Mince, Hulk, moi je trouve plutôt classe d’être partie sans esclandre, et puis c’est quand même incompréhensible sa réaction, elle a un problème cette nana, en plus,  imagine qu’elle m’ait poursuivie avec un rouleau à pâtisserie, ou pire, un couteau … »
 
« Aaah je vois, tu t’es dégonflée, t’as eu la trouille, si c’est comme ça, je me casse et tu te débrouilleras toute seule la prochaine fois »
« Non-non, s’il te plaît, ne me quitte pas, j’y retourne ? mais j’aurais l’air de quoi, là maintenant, ce serait débile, et puis tiens, ça fait une expérience, non ?
 
 
« L’expérience de la loose oui, n’importe quoi, tu veux pas aussi tenter l’expérience de la jambe cassée pour voir ? »
 
 
En tout cas, la chouette expérience, c’est que chaque fois que je passe devant la boulangerie avec Sergueï, je prends un air craintif et je dis « méchante dame », et Sergueï me réconforte et je me sens une toute petite chose fragile qui suscite la compassion.
HA-ha-ha-ha-ha-ha !!!

mardi 10 avril 2012

Gâchis

Il faut croire que travailler tous les jours avec des personnes handicapées ne laisse pas indemne.
Notre équipe "Accompagnement" est composée de trois personnes :

. une éducatrice spécialisée qui n'éduque personne et dont la seule spécialité est d'organiser des fêtes de noël.

. une assistante sociale dont aucune personne handicapée ne veut être assistée tellement elle est méchante.

. une psychologue atteinte de troubles bi-polaires et qui va soigner des symptômes différents suivant sa marotte de la semaine : numérologie, massages, horoscope, relaxation ... ce qui rend les personnes encore plus dingues.

Et pour couronner le tout, les trois sont brouillées à mort et ne s'adressent pas la parole depuis des années. Elles s'appellent elles-mêmes "travailleurs sociaux".

Ca pourrait être drôle, presque.



vendredi 6 avril 2012

Rondeurs

J'ai eu de la peine pour une grosse jeune fille dans le métro ce matin.

Elle prenait toute la largeur de l'escalator et les gens pressés la bousculaient en claquant la langue très agacés : tsk-tsf ou en soufflant : pffffff...

Après, dans le wagon, elle avait les yeux baissés et se faisait encore bousculer par ceux qui montaient et descendaient.

Elle a accepté le siège que lui a proposé une gentille dame. Sans dire merci, sans lever les yeux.

Elle devait les avoir pleins de larmes.

mercredi 4 avril 2012

Instants volés

J'aime ces moments volés au planning trépidant de ma princesse.

Cette petite heure qu'elle m'accorde entre un cours à la fac et sa prise de service au Galuchat.

L'autre jour, elle était rayonnante et ma semaine va être pleine de tout ce que j'ai vu dans ses yeux :

... des projets, de la sérénité, du bonheur, de la confiance en soi et en l'avenir ...

mardi 3 avril 2012

Mars encore ...

Et voilà, j'ai reçu la facture de quelques années de glaces mars englouties sans discernement pendant trois ans : +3 kilos.

Ce n'est pas très gênant parce que ça capitonne un peu mes joues creuses et me donne plutôt bonne mine, mais trois trucs me chiffonnent quand même un peu :

1 - Sergueï va me dire que c'est bien fait pour moi (j'ignore pourquoi les mars l'agacent, et il fallait les manger en cachette pour éviter son regard réprobateur)

2 - Je me sens engoncée dans mes jeans et je n'ai pas trop envie de tous les racheter

3 - Dois-je entreprendre le premier régime de ma vie ?



jeudi 29 mars 2012

Coulitude

Je ne sais pas où la DRH est allée chercher qu'elle pouvait me convaincre d'une telle ânerie mais elle avait en tout cas envie d'en découdre :

- ... hein? pas vrai Rosana que j'ai raison ?

- Ben non, moi je ne trouve pas mais bon, c'est comme la corrida ou la chasse, il y a longtemps que je n'ai plus envie d'en débattre.

- Quand même, tu avoueras ...

- Non-non-non, tu ne m'auras pas, inutile d'insister.

Des fois, c'est reposant, de vieillir.

mercredi 28 mars 2012

Granules

J'admire les gens qui savent faire une relation directe entre ce qu'ils font et ce qui leur arrive :

- quand ils mangent des haricots, ils ont mal au ventre
- quand ils vont au soleil, ils ont mal à la tête
- quand ils ont froid, ils s'enrhument
etc.

Moi, je commence tout juste à réaliser que si je manque de vivacité le dimanche matin, ça a peut-être un rapport avec les gin-tonics de la veille...

Le plus difficile qui me soit arrivé sur la question c'est lors d'une visite à un homéopathe :

- Vous êtes soulagée plutôt par le chaud ou par le froid ?
- Euh... je sais pas (par un aspégic 1000?)

- Vous digérez mieux les cacahuètes ou la salade ?
- Euh... je sais pas (les deux pareil)

- Et ça vous arrive plutôt au printemps ou à l'automne ?
- Euh... je sais pas ... (en hiver?)

Autant dire que je n'ai pas résisté deux heures à la complexité du traitement : 2 granules de ceci un matin sur deux sans rien avaler une heure avant et une heure après, 3 granules de cela toutes les 3 heures mais seulement si symptôme à partir de midi ...

En fait, comme dit ma maman, au bout d'un moment, que tu te soignes ou non, tout passe.



mardi 27 mars 2012

Mon blog a trois ans

Ce blog m'a évité de mourir étouffée par la haine que j'éprouvais pour ZBB.

Ou de finir ma vie en prison.

Ma première zistoire reste ma préférée :


Steve McQueen le dégommerait d'un coup de revolver
Bruce Lee d'un coup de latte
et Clint Eastwood d'un seul regard
Titi s'envolerait
Jerry et Bip-Bip détaleraient dans un nuage de poussière ...

Et vous êtes là, sans réaction, comme Oui Oui, ce gros bêta.